Menu

Modulo 8

Religion et science (du 5 au 21 mai 2022)

Tous les cours ont lieu dans les locaux du CIC.
Les frais d’inscription sont de CHF 60.– par cours, et de CHF 300.– pour l’entier du module.

M8C1 : Planètes, singes et atomes : comment la science s’est émancipée de la religion

De l’iconique procès de Galilée à Darwin, en passant par l’épineuse question atomique, les théories scientifiques ont été des points d’achoppement constants avec les religions. Mais d’où vient ce conflit structurel ? Est-ce une question d’objet de recherche ou de méthode ? Comment expliquer que la Réforme protestante a joué, paradoxalement, un rôle crucial dans l’essor des sciences et dans la notion de progrès ? Ce cours propose de retracer l’avènement de la Science, comme institution et comme méthode de travail, dans son effort d’affranchissement de l’influence théologique.

, 18:15 - 20:00 Locali del CIC, Rue Jean-Jacques de Sellon 3, 1201 Genève Adrien Miqueu, assistant-doctorant, Institut d’histoire et anthropologie des religions (IHAR), Université de Lausanne

M8C2 : Concordisme et Intelligent Design : un dialogue science-religion est-il souhaitable ?

Depuis une cinquantaine d’années, le « concordisme » fait un retour en force : sciences et religions pourraient s’accorder harmonieusement. Mais un dialogue est-il seulement possible méthodologiquement ? Faut-il mettre sur le même pied créationnisme et darwinisme, et donc les enseigner à parts égales ? Que dire de l’Intelligent design, ce courant néocréationniste très en vogue, acceptant la plupart des théories scientifiques comme l’évolution, mais les plaçant sous la direction d’une « cause intelligente » ? Ce cours aborde l’origine et le mouvement de diffusion du concordisme, ainsi que les enjeux liés à cet appel au dialogue.

, 10:15 - 12:00 Locali del CIC, Rue Jean-Jacques de Sellon 3, 1201 Genève Adrien Miqueu, assistant-doctorant, Institut d’histoire et anthropologie des religions (IHAR), Université de Lausanne

M8C3 : Écologie, fin du monde et spiritualité

Les perspectives apocalyptiques reviennent au goût du jour, entre crise climatique et collapsologie. Ce cours aborde les théories de l’effondrement à l’aune des mouvements millénaristes, permettant ainsi de saisir en quoi elles sont marquées par l’histoire du christianisme, tout en s’inscrivant dans la continuité de courants spirituels alternatifs, parmi lesquels le « New Age ». Le cours explique également comment, par-delà la « fin d’un monde », se constitue une écospiritualité dérivant d’une écopsychologie jungienne et qui s’inspire des peuples autochtones, notamment pour développer des pratiques rituelles qui se veulent animistes.

, 13:15 - 15:00 Locali del CIC, Rue Jean-Jacques de Sellon 3, 1201 Genève Dr Jean Chamel, chercheur affilié, Institut d’histoire et anthropologie des religions (IHAR), Université de Lausanne

M8C4 : Quand la science inspire les nouvelles spiritualités

Quelles sont les articulations entre science et nouvelles spiritualités ? Après avoir abordé quelques controverses et débats entre science et nouvelles spiritualités, ce cours analyse les utilisations d’arguments scientifiques par celles-ci. Nous discuterons en particulier des usages et citations de notions provenant de la physique quantique dans le discours post New Age et le développement personnel.

, 18:15 - 20:00 Locali del CIC, Rue Jean-Jacques de Sellon 3, 1201 Genève Dr Misha Piraud, responsable de la recherche au CIC

M8C5 : Les théories du complot : de nouvelles croyances ?

Depuis quelques années, « les théories du complot » sont devenues un « problème public » : elles font la une de l’actualité et se sont imposées dans le débat public comme une « labellisation infamante ». Comment définir ce qu’est une théorie du complot ? Quels enjeux sociaux et politiques ces théories soulèvent-elles dans les sociétés démocratiques à l’ère du numérique ? Existe-t-il un profil type de « complotiste » ? Est-il pertinent de parler de « croyances complotistes » ? Ce cours propose des outils théoriques pour comprendre ce phénomène social dans sa complexité.

, 10:15 - 12:00 Locali del CIC, Rue Jean-Jacques de Sellon 3, 1201 Genève Sybille Rouiller, doctorante, chargée de cours suppléante, Haute école pédagogique de Lausanne (HEPL)

M8C6 : Tout est relatif ? Relativisme et réalisme en épistémologie

Ce cours présente les traits caractéristiques du réalisme scientifique – objectivité, systématicité et méthode expérimentale. Ces traits sont mis en rapport avec la thèse du relativisme, selon laquelle toute connaissance est relative à un certain point de vue. Finalement, ce cours analyse les arguments centraux qui sont échangés dans le débat entre réalisme et relativisme.

, 13:15 - 15:00 Locali del CIC, Rue Jean-Jacques de Sellon 3, 1201 Genève Prof. Michael Esfeld, Section de philosophie, Université de Lausanne